C’est en avril 2008 que l’assemblée des délégués de la CIVG, l’ancienne interprofession, a été interpellée pour faire un bilan de la situation des organisations viticoles genevoises et proposer une nouvelle forme de structure plus efficace. La viticulture genevoise était segmentée en une association faitière, l’AOVG, qui fédérait les associations de producteurs, et en une Interprofession, la CIVG, qui regroupait de manière paritaire des représentants de l’AOVG et du négoce genevois et vaudois. Cette structure n’étant pas optimale pour répondre, vis à vis de l’État, aux questions vitivinicoles.

Le 16 mars 2010, l’assemblée générale de l’Association des Organisations Viticoles Genevoises (AOVG) et celle des délégués de la Communauté Interprofessionnelle des Vins de Genève (CIVG) ont formellement décidé de donner le coup d’envoi à la constitution d’une nouvelle structure viticole à Genève : l’Interprofession du Vignoble et des Vins de Genève, IVVG. Dans ce contexte, la CIVG a été dissoute et l'AOVG, selon la volonté d’une majorité de son comité, a été mise en «dormance». La viticulture genevoise s'est ainsi dotée d'une organisation forte et efficace, qui a pour but de représenter et de promouvoir les intérêts du vignoble et des vins de Genève.

Retour en haut de page